Crédit photo: CNN | capture d'écran

Pine-Sol: inquiétudes croissantes sur une possible contamination par une bactérie dangereuse

Publié le 6 février 2024 à 11h22
PAR LAURENCE PERRON
L'article de François Dallaire pour Radio-Canada retrace le parcours difficile de Nathalie Leprêtre, une naturopathe de Magog, qui a enduré de longs mois de souffrance avant de découvrir potentiellement la source de ses maux.

En octobre 2022, Nathalie découvre sur les réseaux sociaux un rappel concernant 7,5 millions de bouteilles de Pine-Sol aux parfums de lavande, citron et mandarine, fabriquées entre janvier 2021 et septembre 2022. Après vérification, elle constate que sa bouteille est issue du lot concerné, identifiant ainsi la source probable de son infection.

Ce rappel a été initié en raison d'une contamination potentielle par des bactéries, y compris le Pseudomonas aeruginosa, un germe pouvant causer des infections.




Le Pseudomonas aeruginosa est une bactérie présente dans de nombreux environnements, surtout aquatiques, rendant difficile de déterminer la source exacte de l'infection sans investigation. Nathalie a même fait analyser l'eau de son puits artésien, qui s'est révélée non contaminée.

Traitée dès mai 2022 pour fièvre, fatigue et toux persistante par des antibiotiques intraveineux, l'ironie veut que son utilisation répétée du produit contaminé pour nettoyer ses sols ait pu contribuer à sa réinfection, au lieu de désinfecter sa maison.

Sa condition s'est aggravée au fil du temps, nécessitant plusieurs hospitalisations pour traiter des pneumonies récurrentes et faisant face à une allergie à l'antibiotique prescrit.

Elle a contacté Clorox pour porter plainte et a enregistré ses échanges avec un expert en sinistre de la compagnie d'assurance, qui lui a initialement proposé un dédommagement qu'elle a jugé insuffisant au regard de ses souffrances et pertes financières. Quant à Clorox la compagnie a demandé des documents médicaux pour appuyer sa réclamation, mais n'a jamais officiellement proposé d'offre de règlement.

Elle a finalement confié son cas à un avocat spécialisé dans les préjudices corporels pour poursuivre Clorox en justice. L'avocat a souligné l'importance de prouver la faute, le dommage et le lien de causalité pour réussir une telle action en responsabilité civile.

Il a estimé que les dommages pourraient s'élever à environ 800 000 $, compte tenu des pertes de revenus, des dépenses en soins et des dommages moraux.

Radio-Canada rapporte que Santé Canada leur a confirmé que 17 personnes avaient signalé des symptômes liés aux produits rappelés par Pine-Sol, laissant ouverte la question de savoir si d'autres cas non signalés existent.

Pour lire l'article complet de François Dallaire de Radio-Canada c'est, juste ICI.

Source: Radio-Canada | François Dallaire
SONDAGE
6 Fevrier   |   154 réponses
Pine-Sol: inquiétudes croissantes sur une possible contamination par une bactérie dangereuse

Croyez-vous être concerné par ce rappel de Pine-Sol?

Oui2415.6 %
Non13084.4 %
LISTE DES SONDAGES
10 dernières chroniques
pub
pub
SUIVEZ NOUS
facebook
685 500 followers