Vidéotron annonce un lock-out imminent: une source anonyme contacte QCSCOOP et dévoile tout

Publié le 31 octobre 2023 à 17h52
PAR

Selon des informations obtenues par QCSCOOP, une source interne chez « Vidéotron » à Gatineau a révélé qu'un préavis de lock-out avait été déposé par l'entreprise, et l'application de ce dernier est prévue pour ce lundi.

Après des différends lors du renouvellement de leur convention collective, échue depuis le 31 août 2021, Vidéotron et le syndicat SEVL-2815 de la région des Laurentides n'ont pu s'entendre. En dépit de multiples rencontres, les propositions de Vidéotron, qui souhaite s'adapter aux mutations de l'industrie, n'ont pas trouvé d'écho favorable auprès du syndicat.

L'offre finale de l'entreprise, incluant des augmentations salariales de 14,5 % sur une période de sept ans, n'a pas été acceptée par les membres syndiqués.

Face à des postes vacants dans ses centres d'appels, Vidéotron envisage de se tourner davantage vers la sous-traitance pour assurer une qualité de service optimale. L'entreprise a cependant affirmé qu'aucun licenciement ne sera effectué parmi les employés actuels concernés par cette éventuelle sous-traitance.


Devant cette situation, Vidéotron a officialisé un préavis de lock-out concernant 214 de ses employés à compter du 30 octobre.

La compagnie aspire à une résolution rapide par le biais d'un accord. La source de QCSCOOP a tenu à apporter des éclaircissements et a exprimé des doutes quant aux motifs du lock-out avancés par Pierre-Karl Péladeau:

« Je suis une employée de Vidéotron à Gatineau et suite à la négociation de notre convention collective, notre employeur monsieur Pierre-Karl Péladeau a décidé de nous mettre en lock-out à partir de lundi 30 octobre. Ces demandes de son offre est de la sous-traitance illimitée des emplois à l'extérieur du pays, il dit manquer de main-d'oeuvre, mais il peut se permettre de mettre des employés à la rue. Nous avons refusé son offre spécialement pour cette raison pour sauver nos emplois. Ce même homme qui se dit « pro Québec », a-t-elle dit à l'équipe de QCSCOOP.

Il est difficile de comprendre comment une entreprise prétendant être en pénurie de main-d'oeuvre peut contraindre ses salariés à demeurer à domicile sans salaire.

Source: QCSCOOP
SONDAGE
31 Octobre   |   108 réponses
Vidéotron annonce un lock-out imminent: une source anonyme contacte QCSCOOP et dévoile tout

Êtes-vous étonné par la décision de Québecor Média dans ce dossier?

Oui3027.8 %
Non7872.2 %
LISTE DES SONDAGES
10 dernières chroniques
pub