Lapin
Crédit photo: Radio-Canada ─ Jon Hernandez | capture d'écran

La Tuque est envahie par des lapins

Publié le 8 mai 2024 à 7h05
PAR
PARTAGER
SUIVEZ-NOUS

À La Croche, un secteur de Haute-Mauricie, une invasion de lapins domestiques semble échapper à tout contrôle, provoquant l'inquiétude des habitants et l'intervention de la Ville de La Tuque. Ces animaux, initialement quelques-uns, ont proliféré à un rythme alarmant, dépassant désormais le nombre d'adresses postales dans le quartier.

Leur reproduction rapide est bien connue; ils atteignent la maturité entre quatre et huit mois et peuvent donner naissance à 4 à 12 lapereaux par portée, avec la possibilité pour la femelle de concevoir à nouveau dès le lendemain de l'accouchement.

La situation, qui s'aggrave depuis plus d'un an et particulièrement depuis début 2024, a conduit à de nombreuses plaintes de résidents exaspérés par les dégâts causés.

Ces derniers creusent des trous, endommagent les jardins et les plates-bandes, et ne semblent plus effrayés par la présence humaine. Devant cette prolifération alarmante, la Municipalité a embauché un trappeur professionnel pour capturer ces animaux.


Les lapins capturés qui sont porteurs de maladies seront euthanasiés, tandis que les autres ne seront pas relâchés dans la nature, conformément aux directives municipales qui les considèrent comme non adaptés à la vie sauvage. En effet, ils ne sont pas comme les lièvres ou d'autres animaux sauvages qui pourraient être déplacés en forêt.

En plus des désagréments locaux, ces lapins attirent des prédateurs tels que les coyotes et les renards, créant des risques supplémentaires pour la communauté, y compris pour les propriétaires de chiens dont les animaux peuvent être perturbés par la présence des lapins.

Cette situation illustre les problèmes liés au relâchement d'animaux domestiques dans la nature. Ils peuvent devenir des espèces envahissantes, avec des conséquences graves pour les écosystèmes locaux.

Le gouvernement du Québec rappelle l'importance de ne jamais relâcher un animal domestique dans la nature et offre des conseils pour se départir d'un animal de compagnie de manière responsable, comme lui trouver un nouveau propriétaire ou contacter un organisme dédié au bien-être animal.

La problématique à La Croche souligne non seulement les défis de gestion de la faune urbaine, mais aussi les responsabilités des propriétaires d'animaux.

La prolifération de ces lapins domestiques abandonnés montre combien il est crucial de sensibiliser le public à la gestion responsable des animaux de compagnie, notamment en évitant leur relâchement qui peut mener à de graves déséquilibres écologiques et des risques sanitaires pour la communauté.

Source Le Soleil:
Des lapins envahissent un secteur de La Tuque
SONDAGE
8 Mai   |   221 réponses
La Tuque est envahie par des lapins

Possédez-vous des animaux de compagnie?

Oui12857.9 %
Non9342.1 %
LISTE DES SONDAGES
10 dernières chroniques
pub