Crédit photo: Freepik | CANVA |

2024: une année sombre pour les restaurants au Québec

Publié le 5 janvier 2024 à 9h25
PAR

Selon Noovo Info, l'Association Restaurants Canada prévoit qu'en 2024, environ un restaurateur sur cinq pourrait devoir fermer un ou plusieurs de ses établissements, comme le rapporte le média MonFric.

La pandémie a profondément transformé le secteur de la restauration, avec des restrictions horaires et une baisse d'activité inattendue en période post-pandémique.

Cette situation est maintenant aggravée par le remboursement obligatoire du prêt du Compte d'urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC), reçu pendant la pandémie de COVID-19, dont l'échéance est fixée au 18 janvier 2024.

Les restaurateurs, comme Martin Guimond de la brasserie Saint-Bock à Montréal, font face à des difficultés multiples, telles que la pénurie de main-d'oeuvre, la baisse de la clientèle, des dettes moyennes de 40 000 $, et doivent également gérer les « no-shows » de nombreux clients.


Martin Vézina, le vice-président aux affaires publiques et gouvernementales de l'Association Restauration Québec souligne que ces pratiques, les « no-shows » (des réservations non honorées par les clients) , sont aussi dommageables que l'absentéisme au travail sans préavis.

Ceux-ci peuvent entraîner des pertes estimées à environ 47 000 $ par année pour un restaurateur, souligne le vice-président de l'association.

Tous ces facteurs contribuent à une pression financière intense, poussant potentiellement les restaurateurs à augmenter leurs prix pour survivre.

En conclusion, la situation des restaurants québécois en 2024 est annoncée comme particulièrement précaire, avec de multiples défis à relever

Qu'en pensez-vous?

Source: MonFric
SONDAGE
5 Janvier   |   806 réponses
2024: une année sombre pour les restaurants au Québec

Combien de fois par semaine allez-vous au restaurant?

1 à 2 fois35443.9 %
3 à 4 fois536.6 %
5 fois et plus313.8 %
Je ne vais pas au restaurant36845.7 %
LISTE DES SONDAGES
10 dernières chroniques
pub