Chrystia Freeland lors d'un point de presse.
Crédit photo: Radio-Canada

Deux autres journaux sont officiellement dans le trouble

Publié le 11 janvier 2024 à 16h41
PAR

Deux organismes d'information indépendants en Saskatchewan signalent qu'ils se trouvent dans l'incapacité de rembourser le prêt accordé par le Compte d'urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC) à quelques jours seulement de la date limite. Les journaux Prairie Dog et Planet S font partie des 29 000 entreprises de la Saskatchewan ayant obtenu un prêt du gouvernement fédéral pendant la pandémie, et la date limite approche rapidement, fixée au 18 janvier.

Le CUEC avait octroyé des prêts sans intérêt allant jusqu'à 60 000 $ aux entreprises pendant la pandémie, avec la possibilité d'annuler jusqu'à 20 000 $ si le reste était remboursé avant une certaine date. En cas d'échec, les entreprises devront rembourser la totalité du prêt dans les trois ans, avec un taux d'intérêt de 5 %.

Stephen Whitworth, rédacteur en chef du magazine Prairie Dog, fait part de la crise existentielle de sa publication, lançant une campagne de financement sur GoFundMe pour collecter 60 000 $ avant la date limite. Avec le prêt du CUEC et une dette accumulée, la collecte de fonds représente leur dernier espoir de maintenir leurs activités.

Nous avons maintenant licencié plus de personnel et nous envisageons de nous licencier nous-mêmes pour économiser de l'argent, ce qui se produira probablement très bientôt. Nous n'avons donc pratiquement plus de personnel.



Source: Radio-Canada
SONDAGE
11 Janvier   |   230 réponses
Deux autres journaux sont officiellement dans le trouble

Êtes-vous surpris de ses annonces?

Oui3113.5 %
Non19986.5 %
LISTE DES SONDAGES
10 dernières chroniques
pub