Hugo Dumas explique ce qui ne fonctionne pas avec les séries québécoises aujourd'hui

Publié le 15 octobre 2023 à 18h36
PAR

Ces dernières années, on observe une augmentation dans la production des séries québécoises, en particulier dans la fiction.

Néanmoins, les chiffres d'audience ne sont pas toujours à la hauteur des attentes, avec seulement quelques-unes en haut du classement.

Selon Hugo Dumas, la profusion de séries pourrait être à l'origine de la baisse du nombre de téléspectateurs.

Voici un extrait de ce qu'il a dit dans son article dans le journal La Presse:


« Conséquence ? Les cotes d'écoute en direct dégringolent sur toutes les chaînes. Et plusieurs excellentes séries québécoises ne décollent pas et passent totalement dans le beurre.

Personne, pas même moi, n'a le temps de s'enfiler Alertes, 5e Rang, Sorcières, STAT, Indéfendable, Une affaire criminelle, Fragments, À coeur battant, Mégantic, Plan B, Portrait-robot, Avant le crash, Après le déluge, Discussions avec mes parents, Le temps des framboises, Aller simple : survivre, Entre deux draps, La candidate, La petite vie 2.0 et Les révoltés.

De mémoire de chroniqueur, jamais l'offre n'a été aussi volumineuse. C'est extrêmement foisonnant. Limite épeurant. »

Avec une offre aussi large, certaines séries peuvent passer inaperçues.

Même si l'enregistrement est une option face à des horaires télévisés concurrents, une solution plus durable serait préférable pour aider les téléspectateurs à naviguer parmi les séries, tout en soutenant l'initiative de nouveaux projets.

Ainsi, l'excès ne rime pas toujours avec succès!

Pour lire son article complet, c'est juste ICI.

Source: Monde de Stars
SONDAGE
15 Octobre   |   126 réponses
Hugo Dumas explique ce qui ne fonctionne pas avec les séries québécoises aujourd'hui

Êtes-vous d'accord avec Hugo Dumas?

Oui6350 %
Moyennement3628.6 %
Non2721.4 %
LISTE DES SONDAGES
10 dernières chroniques
pub