J.K. Rowling choisirait la prison avant de reconnaître l'existence des personnes trans et elle se fait énormément juger

Publié le 22 octobre 2023 à 17h18
PAR

L'autrice qui a bercé une partie de notre enfance avec sa célèbre saga Harry Potter, J.K. Rowling, s'est retrouvée dans l'eau chaude à cause de propos jugés transphobes par la communauté LGBTQ+.

En effet, ces dernières années, elle a été à maintes reprises critiquée par de nombreuses personnes pour son attitude transphobe, car elle niait fermement que ses personnages étaient transgenres dans ses livres.

Et ce qu'elle a publié le 17 octobre dernier sur son compte Twitter n'a clairement pas arrangé sa réputation. Elle a répondu à une publication affirmant que les femmes trans sont de véritables femmes, à laquelle J.K. Rowling a simplement écrit : « Non. »




Elle poursuit en se positionnant comme un martyre médiatique défendant la cause transphobe (traduction française):

« Je serais ravie de faire deux ans de prison, si l'alternative est un langage policé et le déni contraint de la réalité et de l'importance du sexe. Traînez-moi en justice. Ce sera toujours plus fun que n'importe quel tapis rouge », a-t-elle notamment écrit dans une publication X.



Des propos qui ont divisé les internautes.

En effet, même si plusieurs semblent se ranger de son côté, une majorité s'oppose à ses dires et affirme que l'identité des personnes trans est tout à fait légitime.

Qu'en pensez-vous?

Source: Demotivateur
SONDAGE
22 Octobre   |   147 réponses
J.K. Rowling choisirait la prison avant de reconnaître l'existence des personnes trans et elle se fait énormément juger

Êtes-vous pour ou contre des personnages transgenres dans Harry Potter?

Pour2114.3 %
Contre8356.5 %
Cela m'est indéférent4329.3 %
LISTE DES SONDAGES
10 dernières chroniques
pub