Crédit photo: Twitter - Sébastien Rioux

Sébastien Rioux trouve enfin la paix face au cyberharcèlement

Publié le 2 février 2024 à 0h03
PAR LAURENCE PERRON
Comme le rapporte Radio-Canada, Peter Poncak, 38 ans, de Gatineau, a été condamné à neuf mois de prison et trois ans de probation pour avoir harcelé Sébastien Rioux sur les réseaux sociaux pendant plus d'un an, entre le 1er mai 2020 et le 4 août 2021.

Au cours de cette période, Peter Poncak a envoyé de nombreux messages haineux à Rioux, y compris des menaces de mort:

« Être troll me permettait d'oublier mes propres malheurs », a déclaré Peter Poncak.

Il a plaidé coupable en mars 2023. La victime a exprimé que l'incident a eu un impact profond et durable sur son interaction avec les réseaux sociaux et son sentiment de sécurité.


La Couronne avait demandé une peine de 9 à 12 mois d'emprisonnement suivie de probation, soulignant la gravité des actes et leurs conséquences sur la vie de la victime.

Peter Poncak, ayant des antécédents judiciaires similaires, a témoigné de son état d'esprit perturbé au moment des faits.

La juge Luce Kennedy a voulu, par cette sentence, envoyer un message clair contre le cyberharcèlement, une affaire qui pourrait faire jurisprudence.

Qu'en pensez-vous?

Source: Radio-Canada | Gabriel Paré-Asatoory
SONDAGE
2 Fevrier   |   103 réponses
Sébastien Rioux trouve enfin la paix face au cyberharcèlement

Pensez-vous que sa sentence de la personne qui l'a harcelé devrait être plus longue?

Oui8986.4 %
Non1413.6 %
LISTE DES SONDAGES
10 dernières chroniques
pub
pub
SUIVEZ NOUS
facebook
685 500 followers