L'enseigne d'une épicerie Maxi
Crédit photo: Radio-Canada ─ Martin Labbe | capture d'écran

Appel au boycott contre Loblaw, y compris Maxi

Publié le 27 mars 2024 à 6h58
PAR


Face à l'escalade du coût de la vie qui pèse lourdement sur le budget de nombreux Canadiens, une campagne de boycottage ciblant les enseignes de Loblaw, y compris Provigo, Maxi et Pharmaprix, pour tout le mois de mai, gagne en popularité sur internet, révèle le journal 24 heures.

Initié sur Reddit, ce mouvement provient du mécontentement face à ce que beaucoup considèrent comme une exploitation de la position quasi « monopolistique » de Loblaw dans le secteur des services essentiels, entraînant des prix exorbitants.

Avec plus de 32 000 membres, le groupe Loblaw is out of control exprime une frustration particulière envers les tarifs élevés qui affectent surtout les groupes vulnérables, tels que les personnes âgées, handicapées et celles vivant avec un revenu fixe.




Les participants au boycottage demandent une baisse des prix de 15 % et critiquent le système de tarifs réservés aux membres qui, selon eux, force les consommateurs à s'inscrire au programme PC Optimum pour bénéficier de réductions.

Cependant, Sylvain Charlebois, un expert en agroalimentaire de l'Université Dalhousie, est sceptique quant à l'efficacité de ce boycottage. Il souligne que c'est loin d'être la première fois qu'une telle action est entreprise contre Loblaw depuis le début de la pandémie, et met en garde contre les effets contreproductifs potentiels,

Selon lui, les boycottages peuvent finir par nuire aux consommateurs en déplaçant simplement la demande vers d'autres enseignes, ce qui pourrait faire augmenter les prix ailleurs:

« C'est le dixième appel au boycott de Loblaws depuis le début de la pandémie. Le problème avec les boycotts, c'est qu'on se rend compte rapidement qu'ils nuisent aux consommateurs d'abord et avant tout. La demande se trouve à être transférée vers d'autres bannières, ce qui pourrait pousser les prix à la hausse. »

Sylvain Charlebois doute même que Loblaw soit au courant de l'existence du groupe, mettant en question l'impact réel de cette démarche sur la politique de prix de l'entreprise.

Source MonFric:
Des internautes appellent au boycott des enseignes de Loblaw, incluant Maxi
SONDAGE
27 Mars   |   744 réponses
Appel au boycott contre Loblaw, y compris Maxi

Seriez-vous prêt vous aussi à boycotter Maxi pour obtenir une baisse de prix?

Oui53271.5 %
Non21228.5 %
LISTE DES SONDAGES
10 dernières chroniques
pub