SONDAGES     VEDETTE     TELE

Présentement EN FEU


Inquiétudes croissantes autour d'une soirée d'après-bal à Saint-Calixte


PUBLICATION
Laurence Perron
26 juin 2024  (12h45)
PARTAGER
SUIVEZ-NOUS




Jeune dans un party
Crédit photo: Maurício Mascaro ─ domaine public, pexels.com

Des rumeurs inquiétantes entourant une soirée après-bal prévue à Saint-Calixte, dans Lanaudière, ont alerté le Centre de services scolaire des Grandes-Seigneuries (CSSDGS) et les autorités policières.

Selon une lettre adressée aux parents, ces derniers sont invités à redoubler de vigilance et à reconsidérer la participation de leurs enfants à cet événement, révèle un article de Radio-Canada.
Kathlyn Morel, directrice générale du CSSDGS, a expliqué que des informations laissent entendre que certaines personnes pourraient utiliser des drogues pour commettre des agressions physiques non consentantes lors de cette soirée.
À la suite de ces rumeurs, les écoles secondaires concernées ont collaboré avec la police pour vérifier ces allégations.
Les corps policiers ont lancé une enquête et selon les informations disponibles, il était crucial de prévenir les parents pour garantir la sécurité des élèves. De nombreux élèves du CSSDGS prévoyaient de se rendre à cette soirée après-bal à Saint-Calixte, rendant la situation encore plus préoccupante.
Selon Radio-Canada, la lettre envoyée aux parents a été co-rédigée par la direction générale du CSSDGS et le service des enquêtes de la Régie intermunicipale de police de Roussillon. Les autorités policières prennent ces rumeurs très au sérieux et recommandent aux parents d'être extrêmement vigilants, voire d'envisager de ne pas laisser leurs enfants assister à cette soirée.
La Sûreté du Québec, qui supervise le territoire de Saint-Calixte, est également impliquée et prévoit déployer des agents sur place, avec la possibilité d'effectuer des arrestations si nécessaire.
Mme Morel a souligné l'importance d'informer les parents, car les soirées après-bal ne sont pas organisées par les écoles et ne bénéficient donc pas de mesures de sécurité spécifiques.
Le CSSDGS espère que les parents utiliseront cette occasion pour discuter avec leurs enfants des dangers de la consommation excessive et des abus potentiels, afin de les sensibiliser aux conséquences possibles de tels comportements.
Mme Morel a insisté sur le rôle crucial des parents en tant que « partenaires » dans la sécurité et le bien-être des adolescents, encourageant le dialogue pour prévenir les comportements à risque.
Source: Radio-Canada
Une soirée d'après-bal à Saint-Calixte soulève de sérieuses préoccupations
SONDAGE
26 JUIN   |   195 RÉPONSES
Inquiétudes croissantes autour d'une soirée d'après-bal à Saint-Calixte

Avez-vous déjà assisté à un party d'après-bal?

Oui6734.4 %
Non12865.6 %
LISTE DES SONDAGES
10 dernières chroniques

CROUSTILLANTQC.COM
COPYRIGHT @2024 - TOUS DROITS RÉSERVÉS.
TERMES  -  POLITIQUES  -  CONSENTEMENTS