Crédit photo: Freepik | Capture d'écran

Découvrez la vérité choquante derrière les pourboires

Publié le 2 février 2024 à 11h05
PAR LAURENCE PERRON
Alors que la culture du pourboire suscite des débats au Québec, une théorie émerge selon laquelle les pourboires versés par carte bancaire avantageraient les fabricants de terminaux de paiement, souligne un article du Soleil.

Dominique Tremblay de l'ARQ souligne que les pourboires par carte augmentent les frais de transaction pour les restaurateurs, car ils doivent payer un taux interchange sur ces montants qui doivent être intégralement reversés aux employés:

« Le restaurateur se retrouve donc à assumer des frais sur des montants qui ne lui appartiennent pas, car les pourboires doivent être remis en entièreté aux employés qui ont fait le service », a partagé Dominique Tremblay.

Sandrine Prom Tep, professeure à l'UQAM, ajoute que les fournisseurs de terminaux pourraient encourager des options de pourboire plus élevées pour augmenter leurs revenus:


« Si le modèle d'affaires des fournisseurs de solution est d'être payé en pourcentage de la transaction, ils ont intérêt à ce que le montant soit plus élevé. On pourrait donc croire qu'ils ont tendance à favoriser des options de pourboire plus élevées », a dit la professeure à L'UQAM.

Cependant, Moneris, un fabricant de terminaux, précise que l'activation des pourboires est à la discrétion des entreprises et n'est pas requise par défaut:

« Cette fonctionnalité dépend entièrement des entreprises. Les pourboires ne sont pas activés par défaut, donc ils ne sont pas demandés automatiquement. Une entreprise doit activer cette fonctionnalité lors de la configuration initiale de l'appareil, ou celle-ci peut être activée dans les paramètres ultérieurement », a partagé Darren Leroux, directeur des communications de l'entreprise avec Le Soleil.

Dominique Tremblay mentionne aussi que les pourboires payés par carte sont calculés sur le montant total après taxes, suggérant aux consommateurs de considérer de laisser un peu moins de 15 % pour équilibrer cette pratique:

« C'est sûr que c'est un peu tannant, mais ce n'est pas quelque chose qui est caché. Ça fait des années que c'est comme ça. C'est de la programmation de terminaux et ce n'est pas le restaurateur qui a l'option que ce soit calculé de cette façon-là. »

Qu'en pensez-vous?

Source: Le Soleil | Victoria Baril
Crédit: MonFric
SONDAGE
2 Fevrier   |   501 réponses
Découvrez la vérité choquante derrière les pourboires

Allez-vous continuer de donner 15 % de pourboire?

Oui20540.9 %
Non29659.1 %
LISTE DES SONDAGES
10 dernières chroniques
pub
pub
SUIVEZ NOUS
facebook
685 500 followers